AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Laugh at your problems, everybody else does ϟ Jeff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


♪ MESSAGES : 67
♪ AVATAR : Curt Mega
♪ CONCOURS INTER-LYCEES : 85



MessageSujet: Laugh at your problems, everybody else does ϟ Jeff   Sam 20 Aoû - 9:01

Fin d’après midi, un dimanche. Nick tira sa valise dans l’immense hall de la Dalton Academy sans prêter attention aux élèves qui se pressaient autour de lui, trop occupé à taper messages sur messages sur son téléphone. Il tentait de joindre Jeff, qui semblait avoir éteint son portable pour une raison qui échappait à Nick. Ils ne s’étaient pas revus depuis vendredi après-midi, et celui-ci ne venait pas l’accueillir comme il se devait.

David sortit Nick de ses pensées en se plantant devant lui pour le saluer. Il avait sur le visage un grand sourire qu’il perdait souvent lors des réunions des Warblers, lorsqu’il était de l’Autre Coté du Bureau (David prenait très à cœur son rôle au sein du Conseil et était donc sérieux et sévère une fois les portes de la salle de la Chorale passées). Nick redressa la tête légèrement surpris avant d’attraper la main tendue vers lui, et d’accepter sans rechigner la tape sur l’épaule. L’élève de dernière année lui demanda avec humour s’il avait perdu Jeff, copie d’une réplique qu’avait lancée Harper lors d’une de ses visites à la Dalton. Nick étira un sourire, répliquant que s’était Jeff qui avait du le perdre dans la foule : c’était ça d’être petit. Avant de s’éloigner, David en profita pour glisser subtilement qu’il faudrait calmer les « mauvaises plaisanteries » visant Wes. Il n’avait pas apprécié le coup des boules puantes jetées dans la chambre. David ne crut pas au regard faussement outré de Nick qui clama son innocence de façon sur jouée, plus dans l’idée de faire rire son aîné qu’il ne croit réellement à sa non-culpabilité. Il promit cependant de laisser Wes tranquille. Trent était une cible très drôle aussi (Nick offrit un sourire à David pour lui assurer qu’il plaisantait *hum hum* et s’éloigna rapidement avant qu’on ne lui reproche autre chose).


    "Jeff O’Neil, t’as un portable alors tu le laisse allumé pour que
    je puisse te joindre… et peu importe, t’es où de toute façon ?
    Qu’est-c’que tu fous ? T’as intérêt à avoir une bonne raison.
    "



Mouais, c’était très moyen. Mais Nick avait bien trop la flemme de refaire un message. De toute manière il détestait laisser des messages vocaux, il avait toujours l’air d’un abruti finit auquel on ne comprend rien.

Il traina sa valise à l’autre bout du campus et grimpa jusque dans le bâtiment des chambres des 11th Grade, espérant qu’il ne soit rien arrivé à Jeff. Même s’il ne risquait pas de lui arriver quoi que ce soit étant donné qu’il passait sa vie dans la Dalton Academy. S’il y avait bien un endroit plus sûr que Poudlard c’était là (et Poudlard n’était pas aussi sur que ça, attendez, un chien et un Filet du Diable rien que dans le premier livre ?!). Nick poussa la porte de la chambre. Vide. Enfin, sans Jeff quoi. Il tira sa valise à côté de son lit avant de se laisser tomber dessus (ndla : comme votre esprit judicieux l’aura certainement deviné, il se laissa tomber sur le lit et non sur la valise). Son week-end chez ses parents n’avait pas été particulièrement épuisant. Il avait passé son temps soit à tchater avec Jeff –ils ne se voyaient pas assez à la Dalton- soit avec sa petite amie. Les soirées s’étaient avec les parents (parfois Grande Sœur quand elle daignait se montrer) au restaurant.

Nick plaça son oreiller sous son menton, le téléphone sous le nez pour regarder l’heure et appeler une fois de plus Jeff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♪ MESSAGES : 44
♪ AVATAR : Riker Lynch
♪ COPYRIGHT : Undecided Mind
♪ CONCOURS INTER-LYCEES : 61



MessageSujet: Re: Laugh at your problems, everybody else does ϟ Jeff   Sam 27 Aoû - 11:02

    Dimanche, je hais les dimanches. Mais je vais pas me répéter sur le 'à quel point c'est ennuyeux, je crois que je l'ai assez dit comme ça. Mais enfin, s'il y a bien un seul unique avantage c'est que passé dix huit heures, la Dalton se re-remplit doucement mais sûrement, et que j'ai plus mon air con habituel à trainer tout seul dans les couloirs en discutant avec une paire de rollers (ouais, les couloirs de la Dalton sont une superbe piste de roller le week-end. Ou de skate.). Enfin, sans discuter faut pas abuser, mais ça, ce serait vraiment, vraiment bizarre. Mais bon, au moins, j'ai pas été collé, j'suis sorti cet après midi. C'est déjà ça. Et puis j'ai acheté des chips, et une nouvelle manette de wii (hey, vous saviez qu'on avait des télés dans les chambres à la Dalton. Classe comme école hein ?) et donc, ouais on a une wii dans la chambre pour ceux qui se poseraient la question. Ca passe le temps, et c'est beaucoup plus utile que les devoirs. Yup, c'est un fait. Enfin, je suis dehors et c'est pas que mais je bien que je puisse aller vite sur mon skate, je suis pas à l'heure à la Dalton. Enfin, assez à l'heure pour croiser David devant qui je passe et qui me hurle que Nick me cherche (parce que je me suis pas arrêté pour me saluer, pas bien moi, malpoli moi) mais je le sais pertinemment. Parce que je suis toujours là, et que je suis toujours à l'heure d'habitude. Alors je continue de rouler (ouais, je l'ai déjà dit les couloirs sont supers bien cirés, ça fait d'excellentes pistes de skate) et j'entre en trombe dans la chambre. Enfin non, je m'arrête en trombe devant la chambre, dont la porte est mal fermée, j'entre pas encore, j'entends juste Nick parler tout seul, chose aussi inhabituelle chez lui que l'arrêt de manger plus de dix minutes chez moi. Et j'entends juste qu'en fait il me parle à moi, chose étrange, si on se souvient que je ne suis pas dans la pièce. Ah, mon téléphone. Je savais que j'avais oublié un truc. Je-le-savais. L'allumer. Rah, j'suis con. Enfin, le temps que ce truc super-lent s'allume, j'entends Nick finir, sourit. C'est vrai que sans moi greffé à côté, il a l'air bien seul. Peut-être qu'il s'inquiète. Ou peut-être qu'il s'emmerde. Bah, ça lui apprendra de pas rester le Week-end tiens. Quand le téléphone est enfin allumé et que je peux faire mine d'avoir entendu son (ses, c'est le deuxième visiblement) message (et vu la bonne centaine de sms non-lus... Dire qu'il va falloir les ouvrir tous), j'entre dans la chambre, le sourire aux lèvres, balance mon sac de courses (en fait, un sac d'une boutique de comics, j'ai été acheter des comics aussi) sur mon lit et me laisse tomber à côté de lui, sur le sien (de lit). "Aloooors ? On broie du noir sans moi ? ". Ouais, définitivement, ca lui apprendra de me laisser tout seul comme ca. "Alors ton Week-end, pas trop ennuyant ? " Vas-y Jeff, rajoute en une couche, c'est bien. Non, je ris, je lui souris. Je me fous de lui, aussi sûr qu'il passe sa vie à se payer ma tête. "Ah, et si tu veux vraiment faire peur quand tu me laisses un message, t'oublies pas le Donovan. Enfin, je suis là maintenant. Et ouais, j'ai été me réapprovisionner." Je baisse les yeux. J'aurais pu prévenir. Oh, et puis screw dat, c'est pas ma faute après tout. J'ai juste oublié d'allumer ce foutu téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♪ MESSAGES : 67
♪ AVATAR : Curt Mega
♪ CONCOURS INTER-LYCEES : 85



MessageSujet: Re: Laugh at your problems, everybody else does ϟ Jeff   Mar 30 Aoû - 10:58

Nick termina son second message, ou en gros dedans il menaçait Jeff des pires morts possibles si ses fesses de se trouvaient pas dans la pièce dans les minutes qui suivait. Non mais c’est vrai quoi, il restait à la Dalton toute l’année (ou presque), il pouvait pas être là quand son meilleur pote arrivait ? Apparemment c’était trop demander. Nick, en signe de détresse profonde enfonça un peu plus son menton dans son oreiller. Son air boudeur et larmoyant ne risquait pas de faire ramener plus vite Jeff même s’il marchait bien lorsqu’il fallait lui réclamer ses notes.

Et pourtant… quelqu’un à la chevelure plus jaune qu’un champ de blé en été (nan, trop niais et cucul praline), plus jaune qu’un pikachu en été (ou en hiver, on s’en fou) débarqua dans la chambre. Nick se redressa légèrement pour regarder Jeff entrer. Il n’eut pas le droit à un sourire de la part de son ami, qui hésitait entre faire la gueule ou pas. Ou pas. Mais pas de sourire non plus. Il se contenta de la fixer et de se pousser légèrement quand Jeff vint s’avachir à côté de lui. Nick reprit son portable et ouvrit l’application Doodle Grub pour faire mine de s’occuper, tout en écoutant d’une oreille soi-disant distraite Jeff. Il ignora simplement la première question –qui n’en était pas une de toute manière. La seconde l’intéressa un peu plus, sans pour autant qu’il ne détache les yeux de son iPhone et continue les petits mouvements brusques pour ne pas perdre son jeu.

-Tu déconnes?! C’était l’éclate. Je suis allé à l’anniversaire de ma cousine de quatre ans. D’abord j’ai joué avec elle aux Pet Shop. J’étais un panda violet qui aimait beaucoup les glaces et les petits poneys, ensuite j’ai du faire chahuter –de putain de merde de coccinelle à la con- le reste des cousins dans le jardin, ils ont passé leur temps agrippés à mes jambes et j’ai faillis perdre mon pantalon à plusieurs reprise ; ensuite on a mangé des cupcakes et ma cousine a absolument voulu que je mange celles avec des princesses dessus alors que les cousins voulait que je prenne les batman. Après on a regardé Barbie Casse-noisette et elle a voulut que je danse avec elle sur ce chef-d’œuvre du septième art. Et hier soir on est allé au ciné avec Julie, on voulait aller voir Don’t Be Afraid Of The Dark mais on s’est gourré de salle et du coup on a regardé The Smurfs. Un week-end de folie quoi.

Nick aimait bien tout ce qui était films d’horreurs, et principalement parce que c’était un bon prétexte pour ce moquer gentiment des filles (sauf quand ça regardait un film-série en groupe et que ça partait dans des hurlements. La le mieux à faire était de les mettre dehors, ou alors de se mettre dehors) et faire des câlins pour le plaisir ‘Ouh, vient trouver refuge, paix et réconfort dans mes grands bras musclés. Promis ma douce, ma mie, je te protégerais de cet infâme créature venu du plus profond des Effets Spéciaux !*. Ouais, et en général même Scream 1 suffisait à leur donner une réaction de ce genre.
Ah, et quand à la putain de coccinelle à la con, c’était simplement sur l’application de son iPhone, rien de plus.

-Et toi ? Tu t’es bien amusé à la Dalton ?

C’était purement ironique aussi. Sérieux, comment on pouvait s’amuser à la Dalton ? Enfin… si, bien sûr c’était possible, mais comment Jeff pouvait s’amuser sans son Nick à la Dalton ? Impossible.

Nick ignora la réflexion quant au second prénom de Jeff. Bah, de toute façon c’est pas avec son mètre soixante cinq qu’il allait vraiment pouvoir lui faire peur. S’il se baladait avec une pelle ou une barre en fer à la limite, oui. Mais ce n’était pas dans les intentions de Nick, et il doutait qu’on l’accepte très longtemps à la Dalton s’il s’amusait à courir après des étudiants avec des armes de ce genre. D’autant plus que dans l’ensemble il n’avait pas de problème avec les étudiants : lui et Jeff étaient leur petite dose de bonne humeur de la journée. Parce que s’ils faisaient enrager certains, eh bien ils faisaient rire tout le reste. Le malheur des uns fait le malheur des autres.

Toujours un œil sur son iPhone, Nick prit une moue un pu vexée. A cause du jeu ou de Jeff ? Aller savoir. Il réprima un petit sifflement agacé dédié à son ipod, et surtout au Doodle Grub. Qui venait d’exploser contre un hérisson. Nick en profita pour détacher ses yeux du petit écran de son portable pour regarder Jeff.

-Et ton portable ? C’est trop dur de l’allumer ?

Nick se redressa et jeta un coup d’œil au sac que Jeff avait posé sur son lit un peu plus tôt.

-T’as pris quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♪ MESSAGES : 44
♪ AVATAR : Riker Lynch
♪ COPYRIGHT : Undecided Mind
♪ CONCOURS INTER-LYCEES : 61



MessageSujet: Re: Laugh at your problems, everybody else does ϟ Jeff   Ven 2 Sep - 9:43

    Après tout, pourquoi faire la tronche ? C'est pareil tous les putains de week-ends. Je sais pas pourquoi ça m'a plus vexé là. J'suis méchant et j'veux le torturer, voilà c'est ca. Ou pas. Je l'aime Nick et le torturer ne sera jamais dans ma tête, faut être dingue quand même. Quoi que, des fois il est vraiment à baffer. Mais là n'est pas la question je crois. Enfin, là au moment présent j'ai envie de le baffer. S'il y a bien un truc que je déteste c'est quand il fait autre chose quand je lui parle (ouais, il parait que je suis un chieur, j'assume totalement) et le pire c'est qu'il le sait très bien. Et il continue à tripatouiller son téléphone. A jouer à je ne sais quel jeu idiot mais néanmoins très drôle. Je déteste définitivement ça. D'accord il me répond, m'écoute mais même c'est horripilant. Alors je me montre tout aussi horripilant, le poussant un peu et regardant au-dessus de son épaule. Oui, je sais pertinemment qu'il déteste ça, mais combien de fois devrais-je vous répéter que je suis chiant dans ma généralité ? I'm sorry i was just born this way. Haters gonna hate (and Draco gonna roll).
    Je l'écoute plus ou moins attentivement, partageant mon cerveau entre le jeu, o combien passionnant (d'ailleurs, je l'avais vue la foutue coccinelle. Mais je me venge encore qu'il m'ait laissé tout seul. Non mais) et son récit des plus rocambolesques. Je ne peux m'empêcher d'étouffer quelque chose s'apparentant à un rire (c'est moqueur, et puis, c'est étouffé) en enfouissant mon visage dans son épaule avant de me redresser et de reporter mon attention sur d'autres choses. "Ouais, je me moque, c'est pas bien. J'adore tes cousins. Et donc, c'était bien The Smurfs ?"
    Et l'autre question. Je laisse passer un temps, faussement vexé. Après tout, le fait que je reste tout seul ou presque le week-end n'a rien de vraiment nouveau. "Cette question n'a aucune utilité. Comment je pourrais m'amuser sans toi à la Dalton ? Enfin, pour résumer, ordi, télé, dormir, rouler dans les couloirs et emmerder mon frère. Ça résume bien... 'Ttention, le hérisson" Trop tard. Son doodleGrub (enfin, j'crois que c'est le nom de ce truc) s'explose plus ou moins en douceur contre une coccinelle. Plutôt moins que plus d'ailleurs. Enfin, je cache le fait que je sois en train de jubiler. Ouais, j'aime pas ce smachins, j'adore les voir se faire exploser. Non, en fait, c'est surtout que Nick lève la tête de l'écran miniature et m'écoute -pour changer-. Et me reproche de pas être joignable. Je lève les yeux au ciel, m'appuyant contre le mur. "J'ai juste, jore, oublié de l'allumer. Tu comptes me faire fusiller pour pas avoir répondu ou quoi ?" et j'enchaine, sans vraiment penser à reprendre mon souffle. Changer de sujet. Je déteste me faire engueuler, encore plus par Nick." Chips au vinaigre. Manette de wii pour remplacer celle qu'est passée par la fenêtre. RedVines. Batman. Divers autres comics. Et des chips au vinaigre. Et je t'arrêtes, bien sûr que c'est aussi pour toi." J'sais même pas pourquoi j'ai ajouté ca. Il le sait pertinemment que je partage. C'est sûrement la seule personne sur cette planète avec qui je partage ma bouffe tiens. "Meeeeeerde" Pas volontaire. Aucun rapport avec Nick. Mais j'ai oublié le DrPepper. Rah. J'suis con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Laugh at your problems, everybody else does ϟ Jeff   

Revenir en haut Aller en bas
 

Laugh at your problems, everybody else does ϟ Jeff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GET IT RIGHT ::  ONLY CHILD :: Sujet-