AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Chuuuuut ... Can you keep a secret ? ; Kayleigh & Kurt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Kayleigh
Wo andere nie waren ... Und weiter.


♪ MESSAGES : 550
♪ AVATAR : La belle et magnifique Taylor Momsen ♥
♪ COPYRIGHT : ♥ Bazzart
♪ CONCOURS INTER-LYCEES : 569



MessageSujet: Chuuuuut ... Can you keep a secret ? ; Kayleigh & Kurt   Ven 1 Juil - 1:31


KAYLEIGH & KURT



Il faisait tellement chaud dehors que je refusais tout net de sortir quand mon père me le demanda. Moi, j'étais une fille du froid et lorsqu'il faisait aussi chaud, je restais cachée dans ma chambre, dans le noir pour garder la fraîcheur de l'endroit. C'est donc ce que je fis dés ce matin, prenant assez de nourriture pour tenir un siège et allant me carapater dans mon antre si je puis dire. Mon frère, en me voyant passer, poussa un long soupir qui me fit rire. Ils avaient tous l'habitude de mes excentricités d'été. Le plus souvent, j'étais capable de me débrouiller pour retourner en Autriche où il faisait un peu plus frais. Le problème ? Ca ne marchait presque jamais ... Je me retrouvais donc dans ma chambre seulement éclairée par ma lampe de chevet. Je m'écroulais sur mon lit et allumais la télé. Je cherchais ensuite la chaîne de sport et tombais sur de la natation. Je soupirais. C'était toujours mieux que rien.

Combien de temps je restais comme ça, affalée devant ma télé ? Je ne sais pas trop ... Assez de temps pour que tout le reste de ma famille passe la tête par la porte pour me signaler qu'ils sortaient. J'eus même le temps de manger la moitié de mes provisions, c'est pour dire. Le problème avec moi et l'été c'est que j'avais beau adorer le beau temps, je haïssais cette chaleur qui allait avec. Pourtant, larver n'était pas dans mes habitudes. Moi qui étais une vraie pile sur pattes, ce n'était pas facile de ne pas bouger de la sorte. Je me forçais pourtant à me lever et je me traînais jusqu'à la salle de bain où je pris une bonne douche fraîche avant de me sécher et m'habiller. J'allais ensuite jusqu'au salon où je m'arrêtais devant les skis de mon père. Je les caressais d'un doigt. La neige me manquait, le ski aussi et mon Autriche encore plus. J'inspirais à fond et soupirais aussi fort avant de me pencher vers le meuble des cassettes. Je souris et en choisis une au pif. J'allais ensuite fermer les volets de la pièce et mis la télé en marche.

Je pris un paquet de pop corn et m'installais confortablement, mettant le vieux lecteur cassettes en route. Je me mis à rire en me voyant à 5 ans, déjà sur des skis. Mon frère était devant moi et me faisait de grands signes pour que je vienne le rejoindre. Mon père me tenait par derrière alors que ma mère filmait, me disant d'y aller. Je m'élançais donc et rejoignis mon frère sans tomber. Il me rattrapa dans ses bras alors que je riais aux éclats. Puis, mon grand frère me lâcha et je tombais. Mon sourire disparut l'espace d'un instant avant que je ne me remette à rire. Moi-même, sur le canapé, je riais, les larmes aux yeux. Puis, une autre séquence passa. Cette fois-ci, c'était une des compét' de mon père et on nous voyait, mon frère et moi, des étoiles dans les yeux en le voyant dans les airs. Puis, alors qu'il atterrissait, nous éclations de rire et crions son nom, fier de lui et de son bon résultat. Autant de souvenirs merveilleux. Je souris et passais à une autre vidéo. C'était celle de l'anniversaire de mes 13 ans. Etrangement, je faisais une drôle de tête et je me souvins alors. Cela ne faisait que quelques mois que j'avais été violée, sauvée par Wesley. Il était là d'ailleurs, à mes côtés comme pour me protéger. Je souris en le voyant, me demandant ce que mon ami pouvait bien faire en ce moment.

C'est alors que j'entendis la sonnette d'entrée retentir. Je me levais, fronçant les sourcils. Qui cela pouvait-il bien être ? Mon frère avait-il encore oublié ses clés ? Je me levais, mis la cassette en pause et traînais des pieds jusqu'à la porte d'entrée. J'ouvris alors la porte et tombais sur quelqu'un à qui je ne m'attendais pas du tout. J'écarquillais les yeux et, hésitante, demandais :

«Kurt ? Qu'est-ce que tu fais là ?»

Je m'effaçais pour qu'il puisse entrer dans mon antre plongée dans le noir et refermais derrière lui, attendant une réponse à ma question. Je l'observais de haut en bas. Il était bien habillé comme d'habitude même si son look était toujours un peu excentrique à mon avis. Je souris alors que j'allais me remettre dans le canapé pour attraper la télécommande et éteindre la télé. J'allais ouvrir les volets pour qu'on y voit quelque chose et me postais devant lui, attendant la réponse à ma question.














KAYLEIGH FLOCKE MORGENSTERN





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♪ MESSAGES : 231
♪ AVATAR : Chris Colfer
♪ COPYRIGHT : ©EmilyB
♪ CONCOURS INTER-LYCEES : 350



MessageSujet: Re: Chuuuuut ... Can you keep a secret ? ; Kayleigh & Kurt   Ven 1 Juil - 23:50

Kurt s’affairait dans la cuisine. Ce soir il allait faire un plat du Sud-Ouest de la France pour sa petite Harper qu’il avait l’impression de négliger un peu, entre Blaine et ses devoirs. Il fallait dire que depuis que sa meilleure amie était là il ne lui parlait pas de grand-chose à l’exception de ô combien Blaine était merveilleux, de ô combien le Conseil semblait un peu moins l’apprécier depuis la dernière fois qu’ils avaient affrontés les News-Directions (et l’autre chorale là, dont il avait oublié le nom et se fichait bien en fait). Bref, il ne parlait principalement que de lui et la Dalton ou ce qui s’y passait, ou alors il bossait sur les devoirs que donnaient les professeurs de la Dalton aux élèves, et avec les examens qui étaient de plus en plus proche. Il avait donc peu de temps à consacrer à Harper pour le moment –quoi qu’il ne doutait pas qu’une fois de retour à Mckinley, il serait beaucoup plus avec elle… et beaucoup moins avec Blaine. Et quoi de mieux pour rentrer de nouveau dans les grâces d’Harper que de la nourriture ?

Kurt sortit de ses pensées assez brusquement et dans un long hurlement suraigu. Il venait d’attraper les haricots secs, qui durant toute la nuit avait eut droit à une petit baignade, et étant complètement perdu dans ses pensées il venait de les renverser sur la recette qu’il avait imprimé quelques jours plus tôt. L’encre commençait à baver. Le reste de la recette était illisible, et pour le moment à part laisser cuire les saucisses il n’avait aucune idée de ce qu’il était supposé faire. Le jeune homme attrapa les feuilles sur laquelle était inscrite quelques secondes plus tôt la recette pour les jeter dans un geste rageur dans la poubelle. Maudit soit ces haricots sans qui rien de tout cela ne se serait passé s’ils n’avaient pas existés. Ou s’il n’avait pas voulut faire de cassoulet… Mettant trêve à cette chaîne qui risquait de n’en plus finir, Kurt ôta le tablier qu’il avait noué autour de sa taille –et qui était à présent trempé lui aussi- pour le poser sur le dossier d’une chaise avant de sortir de la cuisine. Finn était avachit devant un match de football américain. Lui et Kurt étaient les seuls à être à la maison, étant donné que Burt et Carole travaillaient encore, et que Harper était sortie avec une amie s’entraîner au softball.

    - Je peux t’emprunter ton ordinateur Finn ? Le mien est dans ma chambre et je n’ai pas le temps d’aller le chercher.


Sans attendre que son demi-frère ne réponde, Kurt se glissa derrière l’appareil alors que Finn tournait la tête vers lui, avec un regard de bovin lobotomisé. Une lueur de vivacité luisit brusquement dans ses yeux, en même temps que le visage de Kurt se déformait dans une expression de profond dégout. Finn se rua sur son ordinateur portable qu’il referma brusquement et arracha des mains des Kurt, immobile et semblant sur le point de vomir. Son demi-frère marmonna quelques paroles incompréhensibles, et Kurt l’ignora complètement, articulant avec quelques difficultés :

    - www .allacessanal.com?! Oh mon dieu, Finn !


Kurt se leva brusquement pour dévisager Finn, qui marmonnait toujours, avant de lui demander de ne rien dire ni à Carole, ni à Burt. Kurt ne répondit pas tout de suite. De toute manière il se voyait mal caser dans la conversation à table que Finn traînait sur des films porno. Et réflexion faite il ne devait pas être loin d’être le seul adolescent à le faire. Mais pourtant ça choquait plus que de raison Kurt (pour qui the S word avait été bannit du vocabulaire et ne devait être employé sous aucun prétexte par qui que ce soit en sa présence), et inquiétait donc plus que de raison Finn. Kurt toisa son frère.

    - D’accord. A condition que tu…


Alors que Finn attendait pour la condition, Kurt réfléchissait à ladite condition. Qu’est-ce qu’il pourrait bien demander à son frère ? En y réfléchissant rapidement, il n’avait rien à lui demander. Kurt croisa les bras sur sa poitrine, battant la mesure avec son pied.

    - ... que tu me dises le si gros secret de Kayleight Morgenstern.


Vu la tête que fit Finn, il s’attendait à tout sauf à ça. Kurt esquissa un sourire satisfait et arqua un sourcil. Mais son frère ne lui répondit pas. Il lui dit juste un regard de chiot blessé et marmonna qu’il ne pouvait pas. Vraiment. Qu’il préférait encore que sa mère soit au courant. Et Finn avait beau être devenu son frère, il restait quand même son premier amour (enfin, son première amour de sa première année –et demi- de lycée) et il n’était pas complètement inhumain au point de ne pas pouvoir résister à cette tête. Il fit claquer sa langue contre son palais avant de faire volte face.

    - Bien, je réfléchirais à quelque chose d’autre alors. Tu n’as qu’à t’occuper du repas. Un sourire signifiant « j’ai une idée pas forcément bonne pour les autres, mais pour moi si » vint se dessiner sur le visage de Kurt alors qu’il sortait d’un pas décidé du salon. Je ne pourrais pas ce soir, je sors, préviens mon père !


Finn n’eut pas le temps de protester quand à l’importance des repas du vendredi soir, à demander ou il allait ni à expliquer qu’il ne savait absolument pas faire la cuisine, Kurt s’était déjà éclipsé dans sa chambre et fouillait son armoire. Il mit dans son sac un pyjama –propre- et une tenue qu’il jugeait peu excentrique (mais qui l’était encore pour le commun des mortels, et surtout hors de prix) avant d’aller fouiller dans sa salle de bain pour remplir sa trousse de toilette d’une vingtaine de produits e cosmétiques en tout genre en plus du stricte nécessaire. Il prenait toujours un nombre incroyable d’affaires qu’il n’utilisait jamais mais juste au cas où. On ne savait jamais après tout.

Kurt se changea rapidement (ce qui signifie ici qu’il mit au moins trois quart d’heure) et mit son sac sur son épaule. Il espérait vraiment que Kayleight avait des matelas et des couvertures en plus ou alors qu’elle lui ferait de la place dans son lit (Comment ? Dormir dans un sac de couchage ?...). Et elle ne risquait pas grand-chose avec lui.

Kurt descendit à vive allure les escaliers, et se précipita vers la porte d’entrée prenant les clefs de sa voiture qui était posées sur la commode de l’entrée. Il entendit Finn lui demander une fois de plus de la cuisine d’une voix désespérée ou il allait. Kurt revint sur ses pas et jeta un coup d’œil à la cuisine –transformée en champs de bataille.

    - Sache Finn que je m’y connais en secret de filles, et pour que son potin soit aussi gros il faut absolument que je sache ce que c’est.


Kurt tenta un sourire francs à l’adresse de Finn (mais ça ressemblait plus à un rictus de méchants dans les dessins animés. Un peu plus et il rejetait la tête en arrière, joignant ses doigts ensembles dans un grand rire diabolique avec des éclaires photoshopés autour de lui) avant de disparaître. Mais il revint bien vite pour faire observer que les saucisses cramaient avant de s’enfuir pour de bon, ne souhaitant pas que Finn le rattrape et l’empêche de mettre à exécution ses plans. Mais à entendre les jurons qu’il poussait, il était occupé par les saucisses. Tout en s’engouffrant dans la voiture, il tapa un sms à l’adresse de Kayleight pour l’avertir de son arrivée.


***


Kurt trouva plus facilement qu’il ne l’aurait pensé une place non loin du pâté de maison ou vivait Kayleight. Il abandonna son bébé (que son père lui avait finalement redonné en remarquant qu’il ne pourrait pas faire tous les matins et tous les soirs le trajet Hummel’s Home- Dalton Academy) pour aller sonner à la porte de son amie. Les volets étant tous fermés il se demanda un instant si elle était bien là… Où est-ce qu’elle aurait bien put se trouver un vendredi soir de toute manière ? Oh… à une soirée peut être.

Une chanson affreuse s’installa dans l’esprit de Kurt. Oh non. Ca n’allait pas lui sortir du crâne avant un bon bout de temps maintenant. La seule chose qui pourrait lui permettre d’oublier serait de le chanter… It’s friday, Friday,Gotta get down on Friday, Everybody’ lookin- La porte s’ouvrit pour laisser place à une Kayleight des plus perplexes. Elle n’avait apparemment pas lu son sms. Tant mieux.

Kurt se précipita à l’intérieur avant d’enlacer dans un grand élan amicale –des plus surprenants de sa part, quelque chose se tramait c’était évident- son amie.

    - Kayleight ! Ca fait tel.lment. long.temps qu’on ne s’est pas vu ! J'ai pensé que ça serait sympa de passer te voir, et dormir chez toi ! Je t’ai envoyé un texto d’ailleurs, auquel tu n’as pas répondu. Et qui ne dit mot consent. Kurt avait un grand sourire sur le visage et se balançait d’un pied sur l’autre, tripotant d’une main la lanière de son sac qui lui sciait l’épaule. Il l’abandonna d'ailleurs au sol, pour se précipiter dans la pièce en sautillant, suivant Kayleight. Et j’ai bien fais de venir à ce que je vois ! Il faudrait soit être un vampire, soit être complètement déprimée pour s’enfermer dans le noir par un jour comme celui-ci. Je viens te sauver de gâcher un vendredi soir!


Kurt s’arrêta de bouger, et réajusta son couvre-chef toujours avec un grand sourire au visage. Il enchaîna avant que Kayleight n’ai put dire un mot :

    - Tu ne devrais pas rester enfermer comme ça, c’est très mauvais pour le teint alors que le tiens est magnifique. Sérieusement, je tuerais pour avoir le même que toi.


Quoi que dise Kurt, son teint lui convenait parfaitement et il ne l’aurait échangé pour rien au monde (même si c’était le Coach Sue Sylvester qui lui avait proposé le surnom de Porcelaine il l’aimait bien). Soit, niveau changement total de sujet de conversation il était au point. Et il ne comptait pas dire tout de suite à Kayleight qu’il venait chez elle dans le but de lui tirer les vers du nez. Non, Kurt était patient (quand il le voulait) et savait quoi faire pour avoir ce qu’il souhaitait (d’ailleurs pour lui tout les moyens étaient bons). Pour l’instant il fallait qu’il fasse passer cette brusque invitation chez Kayleight pour une simple visite de courtoisie.










You and me – that’s what’s sacred to me.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kayleigh
Wo andere nie waren ... Und weiter.


♪ MESSAGES : 550
♪ AVATAR : La belle et magnifique Taylor Momsen ♥
♪ COPYRIGHT : ♥ Bazzart
♪ CONCOURS INTER-LYCEES : 569



MessageSujet: Re: Chuuuuut ... Can you keep a secret ? ; Kayleigh & Kurt   Dim 3 Juil - 8:18

«Kayleigh ! Ca fait tel.lment. long.temps qu’on ne s’est pas vu ! J'ai pensé que ça serait sympa de passer te voir, et dormir chez toi ! Je t’ai envoyé un texto d’ailleurs, auquel tu n’as pas répondu. Et qui ne dit mot consent

Je rigolais. Kurt resterait toujours Kurt et ça me faisait plaisir. J'avoue que je n'avais pas allumé mon portable aujourd'hui, trop occupée à me morfondre sur mon sort et sur mon Autriche et sa fraicheur qui me manquait ... J'allais ouvrir les volets de la grande pièce principale, sachant que je n'échapperais pas aux remarques de mon ami. J'avais d'ailleurs raison car quelques secondes après, j'y eu le droit :

«Et j’ai bien fais de venir à ce que je vois ! Il faudrait soit être un vampire, soit être complètement déprimée pour s’enfermer dans le noir par un jour comme celui-ci. Je viens te sauver de gâcher un vendredi soir!»


Je rigolais et éteignis la télé alors qu'il venait vers moi. Je lui aurais bien précisé que oui, j'étais déprimée mais il ne m'en laissa pas le temps car, tout en réajustant son chapeau, il continua. Je savais bien que tant qu'il n'aurait pas arrêté de me réprimander sur le fait que je restais dans le noir, je pourrais toujours tenter d'en placer une sans y arriver.

«Tu ne devrais pas rester enfermer comme ça, c’est très mauvais pour le teint alors que le tiens est magnifique. Sérieusement, je tuerais pour avoir le même que toi.»


Je rigolais et le pris dans mes bras. Ca faisait un moment que je ne l'avais pas vu et il avait beau débarquer à l'improviste, il savait qu'il était toujours le bienvenue chez moi et je savais qu'il en profitait bien parfois. J'allais prendre le saladier de popcorn sur la table basse et l'emmenais à la cuisine, suivie par Kurt. J'ouvris les volets et rangeais tout le bazzar que j'avais mis sous l'oeil de mon ami. Je me tournais ensuite vers lui, m'asseyant sur le plan de travail. Je lui demandais alors :

«Ca va ? Et Finn ? Ton père ?»

Je connaissais la famille complète et j'adorais venir chez eux. Son père m'aimait bien puisque j'aimais beaucoup le sport ce qui m'avait toujours fait rire. Finn était aussi un très bon ami à moi et le seul parmi les New Directions à savoir ce que j'avais fait dans le passé. D'ailleurs, j'avais beau tout confié à Kurt, jamais je ne lui avait jamais dit. En même temps, il lui arrivait toujours tellement de choses qu'il faisait souvent la conversation tout seul ce qui me permettait de me concentrer sur autre chose que les fréquents mauvais rêves que je pouvais faire. Des remords ? Oui j'en avais et des tonnes. Mais je préférais ça plutôt que les hurlements toutes les nuits quand je repensais à ce qui m'était arrivé. D'ailleurs, jamais je ne remercierais assez Wesley pour ce qu'il avait fait ... Je balançais mes jambes au gré de mon envie, regardant Kurt. Mon estomac gargouilla soudain et je me mis à rire. Je descendis de mon perchoir et ouvrit le frigo. Presque vide. Poussant un soupir, je refermais la porte. Je me retournais vers mon ami, une moue sur mon joli minois et lui demandais :

«Dis-moi mon ptit Kurt, n'aurais-tu pas, par le plus grand des hasards, de la nourriture dans tes poches ?»

S'il était venu en espérant bien manger, ça allait être loupé ... Remarque, je n'étais pas sûre que son estomac aurait supporté la bonne cuisine autrichienne comme on la faisait chez moi ... Je lui adressais un immense sourire, espérant qu'il aurait une idée pour m'éviter de mourir de faim ... Ou du bruit de mes gargouillements.












KAYLEIGH FLOCKE MORGENSTERN





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♪ MESSAGES : 231
♪ AVATAR : Chris Colfer
♪ COPYRIGHT : ©EmilyB
♪ CONCOURS INTER-LYCEES : 350



MessageSujet: Re: Chuuuuut ... Can you keep a secret ? ; Kayleigh & Kurt   Mer 6 Juil - 0:17

Kurt ne se fit pas jeter à la porte comme un malpropre par Kayleight –le contraire aurait été étonnant en même temps. Loin de là, il se fit accueillir à bras ouverts. Apparemment sa famille n’était pas là, tant mieux. Non pas que Kurt n’appréciait pas les parents ou le frère de la jeune femme, mais s’il devait s’inviter chez elle il préférait ne pas avoir à justifier sa présence auprès des géniteurs de Kayleight. Elle le lui avait dit mille fois qu’il était le bienvenue ici, et qu’il devait faire comme chez lui, mais comme la majorité des personnes à qui on avait fait cette réflexion, il ne faisait pas comme chez lui quand il n’était pas chez lui justement. Sauf aujourd’hui. Mais c’était une exception.

Kurt suivait son amie tout en observant avec un grand intérêt la décoration des différentes pièces qu’il pouvait voir de la maison. Il ne reporta son attention sur Kayleight que lorsqu’elle l’appela, lui demandant des nouvelles de sa famille. Kurt acquiesça distraitement la tête et détourna les yeux de d’une photo accrochée au frigo grâce à des magnets.

    - Oui, oui, tout le monde va bien.


Kurt se demanda un instant s’il devait prévenir son ami de son retour à McKinley. Connaissant Santana, elle en avait certainement déjà parlé de toute manière. Alors autant le dire de vive voix. Oh, et Harper aussi ! Kurt devait parler d’Harper à Kayleight. Peut-être même s’étaient-elles déjà rencontrées, après tout McKinley n’était pas bien grand non plus.

    - -Je vais bientôt quitter la Dalton Academy pour retourner à McKinley d’ailleurs. Je suis complétement excité à l'idée de rejoindre les New Directions ! Vous m’avez tellement manqués !


Kurt aurait put continuer à blablater sur tout ce qui l’avait manqué à son ancien lycée, mais il opta plutôt pour s’installer sur une chaise, et éviter d’assommer Kayleight avec un flot de parole inutile. Elle risquait après de changer d’avis et de vouloir le renvoyer dehors.

    - D’ailleurs, tu n’aurais pas rencontré une Harper Savaris ? Elle est nouvelle à McKinley, c’est mon amie d’enfance.


Les amis d’enfance de Kurt se comptaient sur les doigts d’une main amputé de quatre doigts. Harper était sa seule et unique « amie d’enfance » et son amie qui lui était le plus cher. Il regrettait de ne pas avoir prit le temps de lui présenter quelques personnes à McKinley. Kurt pouvait se douter qu’être nouveau dans un lycée, dont la langue parlée n’était même pas sa langue d’origine pouvait être difficile –Kayleight devait connaitre aussi…non ?-. Bien sûr Harper était du genre à se faire rapidement des amis –ou des ennemis-, mais tout de même, sur ce coup là il aurait put faire des efforts.

Et Finn. Est-ce que Kurt devait discuter du fait qu’il était tombé sur un site pornographique en ouvrant son ordinateur, à Kayleight ? Non, Finn lui en voudrait certainement… Si ce n’était que cela. Kurt aussi avait regardé un film porno après tout. Même si c’était une erreur. Une erreur toute bête en plus. Il avait voulut télécharger un film qu’il ne trouvait pas, et c’était simplement trompé. Il avait eut une –très- mauvaise surprise en regardant le film qu’il pensait être une comédie. Et il avait passé la fin de la journée horrifié.

Un gargouillement sonore tira Kurt de ses souvenirs plutôt déplaisants à son plus grand soulagement (Kayleight allait se poser des questions si elle le voyait rougir brusquement de la sorte). Il papillonna des cils un court moment avant de se redresser pour suivre son amie et jeter un coup d’œil au frigo. Et la réflexion qu’elle lui fit lui arracha un mince sourire. Il tira sur un pan de son manteau avant de s’exclamer :

    - On ne se ballade pas avec de la nourriture dans les poches d’un Trench Burberry, Kay’.


Ce que faisait Kurt avec un manteau sur le dos par un temps pareil était une bonne question auquel il n’aurait trouvé d’autre argument qu’il faut savoir souffrir et avoir chaud pour être au top de la mode. Ridicule, lui ? Voyons ! En parlant d’avoir chaud… Kurt ôta ledit manteau pour le coincer sur son bras, avant d’ouvrir quelques placards à la recherche de quelque chose pouvant combler l’estomac de deux adolescents –surtout celui de Kayleight à l’oreille en fait). Non. Rien. Kurt se tourna vers la jeune fille avec un haussement d’épaules.

    - On peut commander quelque chose à manger, non ?


Ce « quelque chose » ne serait certainement pas très équilibré, Kurt en était sûr, mais tant pis. Il mettrait de côté ses hanches-qui-ressemblaient-à-des-poires disgracieuses pour un repas peu diététique s’il le fallait.










You and me – that’s what’s sacred to me.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Kayleigh
Wo andere nie waren ... Und weiter.


♪ MESSAGES : 550
♪ AVATAR : La belle et magnifique Taylor Momsen ♥
♪ COPYRIGHT : ♥ Bazzart
♪ CONCOURS INTER-LYCEES : 569



MessageSujet: Re: Chuuuuut ... Can you keep a secret ? ; Kayleigh & Kurt   Ven 8 Juil - 8:07



Je balançais mes jambes au gré de mon envie, regardant Kurt. Il venait de m'informer que tout le monde allait bien dans le meilleur des mondes. Je souris et hochais la tête en signe d'approbation alors qu'il me demandait si je connaissais une Harper. Oui, j'en avais déjà entendu parler ... Mon estomac gargouilla soudain et je me mis à rire. Je descendis de mon perchoir et ouvrit le frigo. Presque vide. Poussant un soupir, je refermais la porte. Je me retournais vers mon ami, une moue sur mon joli minois et lui demandais s'il n'avait pas, par le plus grand des hasards, de la nourriture dans ses poches. S'il était venu en espérant bien manger, ça allait être loupé ... Remarque, je n'étais pas sûre que son estomac aurait supporté la bonne cuisine autrichienne comme on la faisait chez moi ... Je lui adressais un immense sourire, espérant qu'il aurait une idée pour m'éviter de mourir de faim ... Ou du bruit de mes gargouillements. Il me regarda, presque effaré et me répondit alors :

«On ne se ballade pas avec de la nourriture dans les poches d’un Trench Burberry, Kay’.»

J'aurais du m'en douter. Il n'avait pas encore fait d'allusion à ses vêtements alors que d'habitude, mon cher ami Kurt ne loupait jamais une occasion pour le faire. D'ailleurs, il ne m'avait pas encore fait de remarque sur les vêtements totalement vieux et démodés que j'avais enfilé tout à l'heure. Il regarda à son tour dans les placards et en arriva à la même idée que moi : on avait rien à manger et si Kayleigh était affamée, il allait falloir y remédier ... Pourquoi ? Tout simplement parce que quand je veux quelque chose de vital comme la nourriture, il me le faut et dans l'instant presque. Il proposa donc une chose qui ne me paraissait pas si stupide :

«On peut commander quelque chose à manger, non ?»

Je hochais la tête avec conviction et courus chercher le téléphone dans le salon, évitant de justesse le coin du mur qui m'aurait dégommé le pied. Comment je l'ai évité ? J'ai glissé et suis tombé sur les fesses, raflant le téléphone au passage. Je composais le numéro du Chinois du coin que nous aimions tous les deux Kurt et moi et commandais des nems ainsi que plein d'autres choses. Un repas royal, si je puis dire ! J'allais m'asseoir dans le canapé, l'invitant à faire de même pour attendre nos plats. Je me mis en tailleur et le regardais. Je me rendis alors compte que je ne savais toujours pas la véritable raison de sa venue. Je lui demandais alors :

«Dis-moi Kurt, pourquoi débarquer comme ça chez moi ? Je sais que je dois te manquer mais tout de même ... Qu'est-ce qui t'amènes réellement ?»

Je ponctuais ma phrase d'un grand sourire ainsi que d'un petit rire. C'était dans mon habitude de le charier comme ça. Et encore, c'était toujours gentil. Je l'aimais beaucoup et je savais tout de lui. J'étais d'ailleurs en train de penser à tout ce qu'il ne savait pas de moi quand le livreur sonna. Je sautais par dessus le canapé (merci l'entraînement de saut à ski) et allais prendre mon portefeuille avant d'ouvrir sur un mignon brun à qui je tendis un billet en plus comme pourboire. Il me gratifia d'un grand merci et d'un immense sourire au vu de ce que je lui avais donné et me remis ma commande que j'allais apporter dans le salon avant d'aller chercher des boissons pour Kurt et moi. Je me rassis, attendant la réponse à ma question.












KAYLEIGH FLOCKE MORGENSTERN





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Chuuuuut ... Can you keep a secret ? ; Kayleigh & Kurt   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chuuuuut ... Can you keep a secret ? ; Kayleigh & Kurt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GET IT RIGHT ::  ONLY CHILD :: Sujet-